juillet 2008

Les agriculteurs de 60 ans et plus, même s’ils ne représentent que 14,4% de la population agricole (2001), sont victimes de 35,9% des accidents mortels en milieu agricole et 23,4% des blessures en milieu agricole nécessitant une hospitalisation.

Durant les quinze années qui séparent 2004 de 1990, 601 agriculteurs âgés ont été victimes d’accidents mortels en milieu agricole. Entre avril 1990 et mars 2000, 3,469 agriculteurs de 60 ans et plus ont été hospitalisés à la suite de blessures reliées au milieu agricole.

Les renversements de machinerie, les écrasements de conducteurs descendus de la machinerie ou les écrasements lors d’un démarrage inapproprié ainsi que les blessures reliées au soin des animaux, aux enchevêtrements ou après avoir été coincé ou happé par une machine agricole ou avoir fait une chute depuis un tracteur, puis être écrasé, constituent les causes majeures d’accidents mortels chez les agriculteurs âgés. De plus, les blessures reliées au soin des animaux, aux enchevêtrements, après avoir été happé ou coincé par une machine agricole ou avoir fait une chute depuis une hauteur ou sur un même niveau constituent des causes majeures d’hospitalisation chez ce groupe d’âge.

La plupart de ces blessures peuvent être évitées. Les agriculteurs âgés sont plus susceptibles de conduire à l’occasion de vieux tracteurs et d’utiliser du matériel usagé qui pourraient mal fonctionner. Souvent, les vieux tracteurs ne sont pas équipés de ceintures de sécurité ou d’une structure de protection contre les renversements qui sont donc souvent mortels. Les écrasements suite à l’utilisation d’une batterie d’appoint ou lors d’un démarrage inapproprié constituent une cause courante de décès chez ce groupe d’âge. Entretenir régulièrement les tracteurs et d’autre machinerie et les équiper rétroactivement de ceintures de sécurité et d’une structure de protection contre les renversements contribuerait à réduire le nombre de blessures.

Des programmes de prévention pour les agriculteurs âgés devraient cibler la nécessité de modifier le type de tâches agricoles entreprises en plus d’adapter les méthodes utilisées pour accomplir des tâches pour qu’elles reflètent les changements dans leurs habiletés et leurs capacités.

Selon Marilyn Affleck, collaboratrice au Surveillance des blessures dans le secteur agricole au Canada « les agriculteurs âgés jouent un rôle important au sein de la collectivité agricole et devraient éviter de s’exposer inutilement aux risques excessifs».

Ces renseignements sont tirés de données recueillies et analysées par les collaborateurs et le personnel du Surveillance des blessures dans le secteur agricole au Canada . Le SBAC est financé par Agriculture et Agroalimentaire Canada par l’entremise de l’Association canadienne de sécurité agricole.

Traduit avec la participation de la SCA Canada.

L’information de contact:

Surveillance des blessures dans le secteur agricole au Canada
Department of Emergency Medicine, Queen’s University
Kingston, Ontario K7L 2V7
(613) 548-2389 (téléphone)
(613) 548-1381 (télécopie)
CAIR@kgh.kari.net www.CAIR.ca