juillet 2008

Entre 1990 et 2004, 209 enfants de moins de quinze ans ont été victimes d’accidents mortels en milieu agricole et d’avril 1990 à mars 2004, 1 886 enfants ont subi des blessures nécessitant une hospitalisation. Les blessures agricoles chez les enfants représentent 12,5% de toutes les mortalités liées au milieu agricole et 12,7% des hospitalisations.

Chez les enfants, le travail agricole était relié à 74,2% des mortalités et, de celles-ci, 73,5% sont survenues pendant qu’un adulte effectuait une tâche agricole. (Par exemple, lorsqu’un enfant passager tombe d’un tracteur ou qu’un camion, en reculant, écrase un enfant spectateur.) Dans 26,5% des cas de mortalités liées au travail agricole, l’enfant travaillait.

Chez les enfants de moins de quinze ans, les écrasements de spectateurs ou de passagers ainsi que les noyades constituent les principales causes de décès liés au milieu agricole. Ces deux types d’écrasement représentent 40,2% des mortalités chez les enfants. La noyade est aussi une cause importante de décès. Elle représente 14,8% de toutes les mortalités en milieu agricole chez les enfants de moins de quinze ans et 44,4% de toutes les mortalités non liées au milieu agricole. Chez les enfants, les chutes d’une hauteur ainsi qu’en travaillant ou en jouant avec des animaux et l’enchevêtrement constituent les causes principales d’hospitalisation. Les enfants de cinq à neuf ans sont davantage susceptibles de tomber d’une hauteur.

Les enfants de moins de cinq ans sont particulièrement à risque de subir des blessures mortelles ou des blessures nécessitant une hospitalisation. Les enfants d’âge préscolaire représentent 46,4% des mortalités et 25% des blessures nécessitant une hospitalisation.

Il est important de tenir les enfants à l’écart des sites de travail d’une ferme ou d’un ranch ainsi que de tout environnement agricole à risque jusqu’à ce que l’on puisse leur assigner des tâches agricoles selon leurs capacités. On devrait alors les surveiller suffisamment, leur fournir de l’équipement sécuritaire et les former à réaliser des tâches très précises. On devrait interdire aux enfants, peu importe l’âge, de monter comme passagers à bord d’un tracteur ou de toute autre machinerie.

Il est essentiel qu’un adulte surveille de près et en tout temps les enfants d’âge préscolaire. Un adulte qui effectue une tâche agricole ne peut suffisamment surveiller un enfant d’âge préscolaire dans le site de travail.

Le Dr. Will Pickett, codirecteur du Surveillance des blessures dans le secteur agricole au Canada déclare que «les enfants dans les fermes et les ranchs sont particulièrement susceptibles d’être blessés. Il est important que les parents se mobilisent pour tenir les enfants à l’écart des sites de travail agricole jusqu’à ce qu’ils puissent participer aux activités de façon sécuritaire. Il incombe aux parents de voir à ce que les tâches assignées aux enfants correspondent à leur âge et à leurs habiletés.»

Ces renseignements sont tirés de données recueillies et analysées par les collaborateurs et le personnel du Surveillance des blessures dans le secteur agricole au Canada . Le SBAC est financé par Agriculture et Agroalimentaire Canada par l’entremise de l’Association canadienne de sécurité agricole.

Traduit avec la participation de la SCA Canada.

L’information de contact:

Surveillance des blessures dans le secteur agricole au Canada
Department of Emergency Medicine, Queen’s University
Kingston, Ontario K7L 2V7
(613) 548-2389 (téléphone)
(613) 548-1381 (télécopie)
CAIR@kgh.kari.net www.CAIR.ca