juillet 2008

Dans les quinze années qui séparent 2004 de 1990, 1 530 hommes et 145 femmes ont été victimes d’accidents mortels dans les fermes et les ranchs au Canada. D’avril 1990 à mars 2000, 12 305 hommes et 2 525 femmes ont été hospitalisés à la suite de blessures liées au milieu agricole où les hommes, beaucoup plus susceptibles d’être tués ou hospitalisés que les femmes, représentent 91,3% de toutes les mortalités et 83,0% de toutes les hospitalisations.

Les renversements de la machinerie agricole constituent de loin la principale cause de décès chez les hommes (21,7%), suivis des enchevêtrements (8,6%), des écrasements du conducteur descendu de la machinerie (7,1%), du conducteur coincé ou heurté par une machine (6,9%), et des collisions (6,7%). Les causes la plus importante de décès chez les femmes sont reliée aux animaux (15,2%) et de l’écrasement de spectateurs (15,2%), suivis des collisions (13,8%), les renversements de la machinerie agricole (13,1%), l’écrasement de passagers (6,9%) et de la noyade (6,2%). Les mortalités liées à la machinerie étaient beaucoup plus fréquentes chez les hommes (71,4%) que chez les femmes (66,2%).

Chez les hommes, la cause principale de blessures nécessitant une hospitalisation est l’enchevêtrement (17,0%), suivis des accidents reliés aux animaux (16,4%), de l’opérateur coincé ou heurté par une machine (10%), des chutes depuis une hauteur (10%), et des heurts par un objet autre que relié à la machinerie (7.1%). Chez les hommes, 50.8% des blessures nécessitant une hospitalisation étaient liées à la machinerie. Par contre, la plupart des blessures qu’ont subies les femmes étaient liées aux animaux (34,7%), aux chutes depuis une hauteur (11,1%), aux chutes sur un même niveau(10,5%), aux enchevêtrements (6,7%), et aux heurts par un objet non relié à la machinerie (5,4%). Chez les femmes, seulement 25,9% des blessures nécessitant une hospitalisation étaient reliés à la machinerie. La plupart des chutes sur un même niveau sont survenues chez les femmes de 60 ans et plus.

Dr. Helen Ward, collaboratrice du Surveillance des blessures dans le secteur agricole au Canada , croit que «l’éducation et la formation axées sur la manutention sécuritaire des animaux et sur les risques associés à l’opération de la machinerie agricole devraient être encouragées tant au niveau provincial que régional. Pour les femmes, les blessures reliées aux animaux, surtout aux chevaux, présente un défi particulier alors que chez les hommes la priorité est de réduire les risques associés à l’utilisation de la machinerie agricole.»

Ces renseignements sont tirés de données recueillies et analysées par les collaborateurs et le personnel du Surveillance des blessures dans le secteur agricole au Canada . Le SBAC est financé par Agriculture et Agroalimentaire Canada par l’entremise de l’Association canadienne de sécurité agricole.

Traduit avec la participation de la SCA Canada.

L’information de contact:

Surveillance des blessures dans le secteur agricole au Canada
Department of Emergency Medicine, Queen’s University
Kingston, Ontario K7L 2V7
(613) 548-2389 (téléphone)
(613) 548-1381 (télécopie)
CAIR@kgh.kari.net www.CAIR.ca