juillet 2008

Les écrasements par véhicules sans conducteurs peuvent se classer dans deux catégories : l’écrasement du conducteur descendu de la machinerie et l’écrasement lors d’un démarrage inapproprié. Le premier survient lorsque l’engrenage d’un tracteur ou d’une autre machine agricole s’enclenche ou lorsque la machine glisse dans une pente, écrasant une personne (le plus souvent le conducteur) qui se trouve devant la machine. Le second se produit lorsque le conducteur essaie de faire démarrer un tracteur ou une machine agricole par la boîte d’allumage latérale ou en court-circuitant les bornes du démarreur.

Entre 1990 et 2004, 113 personnes ont été tuées quand ils étaient descendus de la machine ou lors d’un démarrage inapproprié. D’avril 1990 à mars 2000, 192 autres personnes ont été hospitalisées à la suite de blessures subies lors de ces deux catégories d’écrasement. Des 113 mortalités liées à des véhicules sans conducteur, 77,9% sont survenus quand le conducteur était descendu de la machine et 22,1% lors d’un démarrage inapproprié.

Ces deux catégories d’écrasement sont la cause principale d’écrasements mortels et la deuxième cause au chapitre des écrasements nécessitant une hospitalisation. Ils représentent 36,1% de tous les écrasements mortels et 24,5% de toutes les hospitalisations.

Les agriculteurs de 60 ans et plus sont davantage susceptibles d’être victimes de ces types d’écrasement. Même s’ils ne représentent que 14,4% de la population agricole au Canada (2001), ils sont victimes de 63,7% des accidents mortels et 48,4% des blessures nécessitant une hospitalisation

Ces types d’écrasements peuvent être évités en immobilisant le tracteur stationné et tout équipement qui y est attaché afin de prévenir tout mouvement non intentionnel. S’il faut absolument stationner dans une pente, les conducteurs ne devraient pas travailler devant la machine. La pratique du survoltage en court-circuitant les bornes du démarreur est associée à un nombre très élevé d’écrasements mortels. Les systèmes électrique et de freinage des tracteurs et d’autres machines agricoles devraient être entretenus régulièrement.

Le directeur du Surveillance des blessures dans le secteur agricole au Canada , le Dr. Rob Brison, déclare que « la majorité de ces écrasements se produisent lorsqu’il y a une défaillance des freins, ce qui permet au tracteur d’avancer. Un opérateur ne doit jamais faire démarrer un tracteur de façon inappropriée ou laisser l’engrenage enclenché.»

Ces renseignements sont tirés de données recueillies et analysées par les collaborateurs et le personnel du Surveillance des blessures dans le secteur agricole au Canada . Le SBAC est financé par Agriculture et Agroalimentaire Canada par l’entremise de l’Association canadienne de sécurité agricole.

Traduit avec la participation de la SCA Canada.

L’information de contact:

Surveillance des blessures dans le secteur agricole au Canada
Department of Emergency Medicine, Queen’s University
Kingston, Ontario K7L 2V7
(613) 548-2389 (téléphone)
(613) 548-1381 (télécopie)
CAIR@kgh.kari.net www.CAIR.ca