juillet 2008

L’écrasement de passagers se produit lorsque celui-ci tombe d’une machine agricole, en tombe lorsqu’elle rebondit ou qu’il est heurté par une machine en mouvement, souvent un tracteur. Par la suite, le passager est écrasé par la machinerie ou l’équipement qui y est attaché. Dans presque tous les cas, la machine agricole sur laquelle se trouvait le passager n’avait pas été conçue pour accommoder des passagers de façon sécuritaire. (Le fabricant n’avait pas équipé la machine d’un siège avec une ceinture de sécurité pour les passagers.)

Entre 1990 et 2004, 49 personnes ont été tuées et entre avril 1990 et mars 2000, il y a eu 111 hospitalisations.

L’écrasement de passagers, qui comprend surtout les enfants, représente 15,7% des écrasements mortels et 14,2% des blessures nécessitant une hospitalisation. Les enfants de moins de quinze ans représentent 73,5% des mortalités associées à l’écrasement de passagers et 69,4% des hospitalisations. De plus, 61,2% des passagers tués avaient neuf ans ou moins.

L’analyse effectuée par le SBAC de la description des circonstances de ce type d’écrasement indique que les enfants écrasés quand ils étaient passagers étaient le plus souvent debout près du conducteur, assis sur les genoux de celui-ci ou sur une aile du tracteur. Même les tracteurs munis d’une cabine ne sont pas sécuritaires pour les enfants. Au cours de la période de surveillance, cinq enfants passagers ont été écrasés après être tombés par la porte ou la fenêtre d’une cabine de tracteur et sont décédés.

La majorité de la machinerie agricole n’a pas été conçue pour accueillir des passagers, peu importe l’âge. Le conducteur ne devrait pas prendre de passagers adultes à bord d’une machine agricole à moins que le fabricant n’y ait installé un siège à cette fin. En aucun cas ne devrait-on autoriser un enfant de monter à bord d’un tracteur ou d’une machine agricole même s’ils sont équipés d’une cabine.

Le codirecteur du Surveillance des blessures dans le secteur agricole au Canada , le Dr. Will Pickett, souligne que « les écrasements de passagers sont faciles à éviter : le conducteur doit simplement refuser à tout passager l’accès à bord de la machine.»

Ces renseignements sont tirés de données recueillies et analysées par les collaborateurs et le personnel du Surveillance des blessures dans le secteur agricole au Canada . Le SBAC est financé par Agriculture et Agroalimentaire Canada par l’entremise de l’Association canadienne de sécurité agricole.

Traduit avec la participation de la SCA Canada.

L’information de contact:

Surveillance des blessures dans le secteur agricole au Canada
Department of Emergency Medicine, Queen’s University
Kingston, Ontario K7L 2V7
(613) 548-2389 (téléphone)
(613) 548-1381 (télécopie)
CAIR@kgh.kari.net www.CAIR.ca