par Theresa Whalen
Consultante de la FCA en matière de sécurité à la ferme (536 mots)

Pour travailler en toute sécurité en milieu agricole, il faut avoir à la fois des compétences et une bonne
attitude. Il ne suffit pas de savoir comment faire les choses de manière sécuritaire – il faut aussi avoir la
volonté de le faire. Bref, il faut joindre le geste à la parole.

Alors, comment faire naître une attitude propice à la sécurité dans votre exploitation agricole? Prêchez
par l’exemple, dites à vos employés ce que vous attendez d’eux et encadrez-les, donnez-leur de la
formation, mobilisez-les et offrez-leur des bonis sécurité.

Prêcher par l’exemple demeure la meilleure façon – et de loin – d’inculquer les comportements de
sécurité souhaitables dans votre ferme. Si vous leur faites bien comprendre que la seule façon de
travailler dans votre exploitation agricole c’est de travailler de manière sûre, alors vos employés
suivront vos consignes de sécurité.

Donnez au travailleur votre avis sur son travail. Dites-lui dans quelle mesure son rendement satisfait
aux normes de travail attendues de lui – mais n’oubliez pas d’abord de faire connaître ces normes.

La formation est une excellente façon d’influencer les schèmes de pensée et de comportement. En plus
de montrer aux employés comment faire leur travail, elle les sensibilise aux conséquences que leur
comportement peut avoir pour eux et pour autrui. Assurez-vous que vos employés savent faire tout leur
travail de manière sécuritaire. Ne vous limitez pas aux deux ou trois étapes qu’ils ne maîtrisent pas.

L’implication des employés dans la gestion de la sécurité à la ferme est une façon efficace de changer
leurs attitudes en améliorant leur compréhension des enjeux, en leur donnant le sentiment d’être
appuyés et en les rendant fiers de leur travail.

Enfin, les bonis sécurité fondés sur ce que les travailleurs doivent apprendre, faire ou garder en
mémoire peuvent contribuer à améliorer les comportements qui favorisent la sécurité à la ferme. Par
exemple, vous pouvez payer à un travailleur une formation spécialisée sur la sécurité. Cette formation
donnée à l’extérieur de la ferme sort le travailleur de sa routine, améliore ses compétences de travail et
accroît ses capacités et sa valeur en tant qu’employé de la ferme. Rappelez-vous que les bonis doivent
récompenser les gestes corrects plutôt que l’absence d’incidents : sinon vous risquez de dissuader les
travailleurs de déclarer les accidents.

Apprenez à connaître vos travailleurs et ce qui est important pour eux. Il vous sera ainsi plus facile de
savoir comment les encourager et les motiver à faire davantage attention à la sécurité dans votre
exploitation agricole. Pour de plus amples renseignements à ce sujet ou sur d’autres sujets liés à la
sécurité à la ferme, allez au www.jemengage.ca.

« La prévention à la ferme : je m’y engage! » est le thème de la campagne canadienne sur la sécurité à
la ferme lancée en mars dernier, qui s’échelonne sur trois ans et comporte trois volets.

En 2010, la campagne met l’accent sur la planification, avec des tournées d’inspection et des plans de
sécurité. La deuxième année, il sera question de l’exploitation agricole, notamment de la mise en œuvre, de la documentation et de la formation. La troisième et dernière année, axée plus précisément
sur la sécurité, portera sur les évaluations, l’amélioration et la mise au point des systèmes de sécurité.

– 30 –

Pour les médias francophones:
Marcel Hacault, directeur général de l’ACSA – Tél : 204-452-2272 Courriel : mh@casa-acsa.ca
For service in English:
Theresa Whalen, CFA Farm Safety Consultant T: 613-822-0016 E: farmsafety@cfafca.ca
** Des photos et des dessins humoristiques pour accompagner cet article peuvent être téléchargés
gratuitement
du site www.casa-acsa.ca.
** Pour plus d’histoires allez : http://communitycontent.ca/fr