juillet 2008

La plupart des renversements de côté se produisent près des fermes et des chemins agricoles lorsqu’un tracteur ou une autre machine agricole roule par mégarde trop près du bord d’un fossé. D’autres renversements se produisent également lorsqu’un conducteur opère une machine agricole dans un raidillon ou exécute un virage à une vitesse excessive.

Entre les quinze années de 1990 à 2004, 216 personnes ont été tuées lors de renversements de côté. Entre avril 1990 et mars 2000, il y a eu 57 renversements de côté nécessitant une hospitalisation. Les renversements de côté sont le type de renversements le plus fréquent. Ils représentent 61,5% des mortalités liées aux renversements, et 86,1% de ceux-ci sont attribués aux tracteurs. Les lésions par écrasement subies lors d’un renversement sont souvent mortelles.

Même s’ils ne représentent que 14,4% de la population agricole (2001), les adultes de 60 ans et plus sont plus susceptibles d’être victimes de renversements de côté et représentent 40,7% des mortalités (88/216) et 26,3% des blessures nécessitant une hospitalisation. Cela s’explique peut-être par le fait que ces agriculteurs sont plus susceptibles de conduire des tracteurs qui ne sont pas équipés de ceintures de sécurité ou de structure de protection contre les renversements.

L’utilisation de la ceinture de sécurité dans un tracteur muni d’une structure de protection contre les renversements réduirait le nombre de mortalités lié aux renversements. Ces équipements ont été conçus pour protéger l’opérateur contre l’écrasement lors d’un renversement. Tout conducteur de véhicule tous terrains devrait porter un casque homologué CSA afin d’éviter de sérieux traumatismes crâniens lors d’un renversement.

La plupart des tracteurs et autres machines agricoles ne sont pas conçus pour accueillir des passagers. On devrait interdire à tous passagers, peu importe l’âge, de monter à bord dune machine agricole à moins qu’une aire de travail ou un siège ait été prévu par le fabricant. Si le passager ne peut être assis de façon sécuritaire, il est fort probable que ce dernier sera grièvement blessé, voire tué, lors d’un renversement même si la machinerie est équipée d’une structure de protection contre les renversements.

Le Dr. William Pickett, codirecteur du Surveillance des blessures dans le secteur agricole au Canada soutient que «l’utilisation systématique de tracteurs équipés de ceintures de sécurité et de structures de protection contre les renversements jumelés à un travail consciencieux dans les pentes ou à proximité des pentes réduirait sensiblement le nombre de mortalités liées aux renversements de côté.»

Ces renseignements sont tirés de données recueillies et analysées par les collaborateurs et le personnel du Surveillance des blessures dans le secteur agricole au Canada . Le SBAC est financé par Agriculture et Agroalimentaire Canada par l’entremise de l’Association canadienne de sécurité agricole.

Traduit avec la participation de la SCA Canada.

L’information de contact:

Surveillance des blessures dans le secteur agricole au Canada
Department of Emergency Medicine, Queen’s University
Kingston, Ontario K7L 2V7
(613) 548-2389 (téléphone)
(613) 548-1381 (télécopie)
CAIR@kgh.kari.net www.CAIR.ca