juillet 2008

Les renversements vers l’arrière se produisent surtout lorsqu’un tracteur ou une machine agricole est utilisé pour remorquer un autre véhicule, de l’équipement agricole ou une lourde charge. Le SBAC a constaté que dans plusieurs renversements vers l’arrière qui ont entraîné la mort, l’opérateur a attaché la chaîne de remorquage au siège du tracteur plutôt qu’au niveau de la barre de traction. Puisque le centre de gravité du tracteur est élevé, remorquer de l’équipement ou un véhicule peut facilement mener à un renversement vers l’arrière. Par exemple, il arrive souvent qu’on utilise un tracteur pour tirer des arbres destinés au bois de chauffage ou que l’on tente de retirer du fossé un véhicule en panne. Lorsqu’il y a renversement vers l’arrière, la machinerie agricole renverse rapidement sur le conducteur qui meurt écrasé.

Durant les quinze années qui séparent 2004 de 1990, les renversements vers l’arrière ont tué 105 personnes (29,9% de tous les décès par renversements). La principale cause de décès par renversements sont les tracteurs, (91,4%), suivie des véhicules tous terrains (6,7%). Entre avril 1990 et mars 2000, il y a eu 41 renversements vers l’arrière nécessitant une hospitalisation.

Les opérateurs de machines agricoles devraient respecter les recommandations du fabricant par rapport à la charge maximale qui peut être remorquée pour éviter les renversements vers l’arrière. De plus, les câbles et les chaînes de remorquage ne devraient être attachés ni au siège ni à un niveau plus élevé que la cheville d’attelage.

L’utilisation de la ceinture de sécurité dans un tracteur muni d’une structure de protection contre les renversements réduirait le nombre de mortalités reliées aux renversements. Ces équipements ont été conçus pour protéger l’opérateur contre l’écrasement lors d’un renversement.

La plupart des tracteurs et autres machines agricoles ne sont pas conçus pour accueillir des passagers. On devrait interdire tous passagers, peu importe l’âge, à moins que le fabricant n’ait prévu une aire de travail ou muni la machinerie d’un siège pour passagers. Si le passager ne peut être assis de façon sécuritaire, il est fort probable que ce dernier sera tué ou grièvement blessé lors d’un renversement même si la machine est équipée d’une structure de protection. Toute personne à bord d’un véhicule tous terrains devrait toujours porter un casque homologué CSA afin d’éviter de graves traumatismes crâniens lors d’un renversement.

La codirectrice du Surveillance des blessures dans le secteur agricole au Canada , Mme Kathy Belton, souligne l’importance d’être prudent en utilisant des tracteurs pour tirer une charge : «Il est indispensable de s’assurer que le poids de la charge d’un tracteur ne dépasse pas celle que recommande le fabricant. Remorquer une charge trop lourde peut entraîner des blessures graves ou même la mort lors d’un renversement vers l’arrière.»

Ces renseignements sont tirés de données recueillies et analysées par les collaborateurs et le personnel du Surveillance des blessures dans le secteur agricole au Canada . Le SBAC est financé par Agriculture et Agroalimentaire Canada par l’entremise de l’Association canadienne de sécurité agricole.

Traduit avec la participation de la SCA Canada.

L’information de contact:

Surveillance des blessures dans le secteur agricole au Canada
Department of Emergency Medicine, Queen’s University
Kingston, Ontario K7L 2V7
(613) 548-2389 (téléphone)
(613) 548-1381 (télécopie)
CAIR@kgh.kari.net www.CAIR.ca