Pour publication immédiate

Le 17 mai 2010, Winnipeg : Plus de 12 000 jeunes du milieu rural apprennent comment rendre la vie à la ferme plus sécuritaire lors des 53 Sécurijours de Progressive AgricultureMD au Canada cette année. Y participant aussi sont presque 3 000 bénévoles qui organisent les événements et animent les activités pour rendre la vie à la ferme ou au ranch plus sécuritaire et plus saine pour les enfants.

« Nos chiffres ont augmenté d’environ quatre mille jeunes et d’au moins mille adultes cette année, » précise Marcel Hacault, directeur général de l’Association canadienne de sécurité agricole. L’Association (ACSA) fournit un appui logistique aux Sécurijours à travers le pays. M. Hacault attribue la montée en flèche du nombre de participants au programme à la promotion par bouche à l’oreille.

Annie Gagnon de Trois Rivières, au Québec, est du même avis. Elle est une nouvelle coordonnatrice et elle dit qu’elle est toute prête pour « son » Sécurijour au début de juin. « Le programme de Sécurijours est une excellente occasion de s’engager dans sa communauté, » ajoute-t-elle. « Chaque année les gens sont blessés à cause de la machinerie agricole, et pour cette raison il est important de parler de la prévention des blessures et d’enseigner la sécurité à autant de gens que possible. »

Le Sécurijour de Trois Rivières sera axé sur 10 des 29 modules pédagogiques disponibles du programme, qui offre des expériences d’apprentissage pratiques et appropriées aux groupes d’âge sur des thèmes comme la sécurité incendie, les premiers soins, la sensibilisation aux handicaps, la sécurité avec les tondeuses et la manutention sécuritaire des outils mécaniques.

Le 15 juillet est la date limite pour présenter une demande d’un Sécurijour de Progressive Agriculture 2011 pour sa communauté. M. Hacault souligne que la date plus tôt de présentation de demandes est nécessaire parce que le financement de base de commanditaires tels qu’Agrium et Bunge est limité et, « malheureusement, nous aurons probablement encore une fois une liste d’attente. »

Il explique que ces fonds sont utilisés pour former les coordonnateurs et pour fournir du matériel pédagogique et de ressource pour les jeunes. Chaque coordonnateur fait aussi un prélèvement de fonds local pour organiser le Sécurijour.

Les Sécurijours sont offerts en français ou en anglais et la formation est offerte au Canada dans les deux langues.

Pour obtenir une liste des Sécurijours 2010 de Progressive Agriculture au Canada et pour présenter une demande pour 2011, visionnez la section Sécurijour de Progressive Agriculture à www.jemengage.ca ou communiquez avec David Vielfaure au (204)275-8870 dvielfaure@casa-acsa.ca.

Personne-ressource médiatique :
Diane Wreford
(204) 275-8874

L’Association canadienne de sécurité agricole (ACSA) coordonne, élabore et dirige des initiatives nationales pour aider les agriculteurs, leur famille et leurs travailleurs à repérer et à gérer les risques sécuritaires. L’ACSA reçoit son financement principal de l’initiative fédérale, provinciale et territoriale Cultivons l’avenir d’Agriculture et agroalimentaire Canada, et est appuyée aussi par l’agro-industrie canadienne.